La place des femmes dans les métiers du BTP


À l’instar de la technologie et de la cybersécurité, la construction est l’une des professions les plus notoirement dominées par les hommes. Lorsque vous pensez à une profession qui manque de mixité, le secteur des travaux publics et du bâtiment est peut-être le premier qui vous vient à l’esprit. Que disent les chiffres par rapport au pourcentage de femmes travailleuses dans la construction ? Compte tenu de la faible représentation des femmes dans le secteur, combien de femmes occupent des postes de direction ?

La mixité dans le BTP progresse quand même

Les métiers du BTP sont généralement considérés sont ultra masculin, mais ce constat date de plus d’une décennie. Car depuis, les choses ont beaucoup évolué. En 2019, les métiers du BTP emploient 1 076 058 salariés en France. Parmi ses employés, 11,8 % sont des femmes, soit 127 465 personnes.

Même si le pourcentage semble avoir légèrement baissé par rapport à l’année précédente où on a dénombré 12 % de femme salariée dans le domaine du BTP, la part féminine dans les métiers du BTP a énormément évolué par rapport au début des années 2000. En réalité, en 2000, cette part était de 8,6. En revanche, 5 ans plus tard déjà, ce taux avoisinait les 10 % ; il était précisément de 9,9 %.

La place des femmes dans les métiers du BTP

Une décennie plus tard par rapport à l’an 2000, en 2010, la part féminine a dépassé les 10 % ; elle était de 11,1 %. Et dès lors, le taux est resté supérieur à 11 %. En 2014 par exemple, le pourcentage de femme dans les métiers du BTP était de 11,7 %. Au vu de ces valeurs, il est donc clair que la gent féminine s’approprie de plus en plus les métiers du BTP. En revanche, cette croissance de taux cache des disparités.

Les disparités de sexe dans les métiers du BTP

Les proportions sus-citées cachent, en fait, de fortes inégalités en matière des fonctions occupées. En réalité, les postes qu’occupent les femmes du secteur du BTP se concentrent autour des métiers commerciaux et administratifs. En 2018 par exemple, les femmes remplissaient plus de 82 % de fonctions administratives et commerciales dans le BTP. Par ricochet, elles sont présentes à 10,5 % seulement dans les rôles techniques et d’encadrement. Et parlant des fonctions remplies sur le terrain, c’est-à-dire dans les chantiers, la présence féminine est de 7,4 %.

D’autre part, à voir de plus près, on constate que les femmes occupent certaines fonctions plus qualifiées. En réalité, près de 20 % de femmes sont ingénieurs dans le BTP ; et 5 % des conducteurs de chantiers de BTP. Mais, ne confondez pas conducteurs de chantiers et chefs de chantiers. En effet, pour cette dernière fonction, les femmes ne l’occupent qu’à 0,7 % en 2018. Et c’est de même pour d’autres métiers comme conducteurs de routes et mécaniciens d’engins, qui sont des métiers très peu féminisés. Il en est de même pour la plomberie, la maçonnerie, les métiers de charpenterie et de couvreur. Dans ces dernières fonctions énumérées, les femmes représentent moins de 1 % des travailleurs.